Et voilà du sang neuf ! Ce vendredi 30 avril sortait Lion, le tout premier album du groupe lillois Nemesis H.P. Comprenez Nemesis Heavenly Punishment, le châtiment céleste, mmm’voyez l’idée ? J’ai pris un malin plaisir à me plonger dans ce hard rock typé 80’s. Le paysage se dessinait au fur et à mesure que défilaient les titres : les longues chevelures, les pantalons moulants, les vestes en cuir, les guitares hurlantes, les bouteilles de whisky … oops, pardon, je m’égare.

On s’est entretenus avec Yannis Geenens, chanteur, guitariste et fondateur du groupe pour en savoir plus sur Nemesis H.P et ce premier album prometteur :

“L’album Lion parle en majorité de séparation amoureuse, de cœurs brisés et de tout ce que l’on peut ressentir quand on perd sa partenaire. Quand j’ai commencé à composer, j’écrivais pour moi et c’était plus un exutoire qu’autre chose. Je voulais extérioriser mes peines du moment, mes colères. Sept des dix morceaux traitent de cette séparation mais à chaque fois sous un angle différent. Quand l’un exprime ma tristesse, l’autre met ma fierté en avant, et ainsi de suite… Je n’ai pas cherché à passer un quelconque message, les sentiments sont des choses très personnelles et chacun les approche à sa façon. Si l’album peut aider des personnes passant par ce genre de moment, à leur redonner de la force, surtout de par l’ambiance très entraînante des refrains et des musiques, j’en suis heureux, sinon c’est la même chose (rires). J’ai écrit tout ça avant tout pour moi.

Les premières mélodies et les premiers textes ont vu le jour en février/ mars 2020. L’ennui a beaucoup joué sur le travail et l’implication que j’y ai mis. Je ne suis pas un gros travailleur et je ne suis pas non plus très assidu ou rigoureux. Le confinement du printemps 2020 m’a donné la chance de me pousser un peu plus à exploiter tout ce que j’avais commencé. Et puis les encouragements de mes proches à en faire quelque chose de sérieux m’ont amené à voir ce projet comme un « album » et non plus comme des morceaux par-ci par-là.
J’ai eu l’occasion de passer un mois entier avec mon frère Liam pour finir l’écriture et la composition de l’album, mais également pour en enregistrer et mixer une grande partie. Sans cette situation exceptionnelle, je ne sais pas si j’aurais eu l’esprit à travailler autant sur un seul et même projet.”

Pour ce premier opus, Nemesis H.P a collaboré avec un guitariste américain bien connu de la scène heavy metal.

“Toutes les personnes qui ont été amenées à écouter notre musique se sont rendus compte que notre influence musicale première était W.A.S.P., groupe culte des 80’s. J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer Chris Holmes (ex-W.A.S.P.) dans le Sud de la France il y a quelques années et j’avais appris à cette occasion qu’il y vivait. Je me souviens qu’un soir, pendant le confinement, je discutais des musiques de l’album avec mon frère et mon père, et nous nous sommes dit : « Mais allez, on y va au culot, on peut essayer de le contacter, on n’a rien à perdre en vrai ». On a réussi à se mettre en lien avec sa femme Cathy grâce à Marco Ruisi, un ami que nous avons en commun.
Il s’avère que Cathy et Chris sont des gens incroyablement gentils, simples et honnêtes. Chris m’a même envoyé plusieurs versions de solo et m’a laissé choisir celui qui figure sur le morceau Wait No More. Je trouvais ça plus intéressant de le faire jouer sur ce morceau que sur d’autres ressemblant encore plus à son ancien groupe. Cela aurait été trop évident. On est tous incroyablement fiers d’avoir su le rallier à nous pour ce morceau. On a depuis eu l’occasion de le revoir plusieurs fois pour discuter. C’est une personne avec beaucoup de vécu, que ce soit pour la musique comme pour la vie en général, il m’a donné beaucoup de conseils. Grâce à ce projet, j’ai pu rencontrer deux personnes que j’apprécie désormais beaucoup.”

Le groupe ayant vu le jour en pleine pandémie, ils n’ont malheureusement pas encore eu l’occasion de se produire en live. Malgré ça, on peut déjà avoir un aperçu de ce qu’ils nous réservent sur scène avec leur premier clip, You’ve got to regret, sorti en juin 2020.

“Maintenant que Nemesis H.P existe sous l’entité d’un groupe, je compte continuer à composer et écrire. Je commence d’ailleurs à me pencher sur un second album et je compte bien développer l’identité du groupe. Je suis heureux de faire une musique qui me plaît, qui plaît à un grand nombre de personnes. Désormais, je veux l’exploiter et apporter ma touche personnelle. Quant à Lion, nous sommes en pleine promotion en ce moment et ça nous touche énormément de voir tous ces retours. Dès que la période le permettra, on compte bien entendu monter sur scène, je pense qu’on sera parfaitement prêts d’ici quelques mois. D’autres clips vidéos devraient aussi voir le jour. Je tiens d’ailleurs à ce qu’ils soient extrêmement professionnels et nous servent à transmettre une image des plus valorisantes.
Nous allons également faire de notre mieux pour faire connaître notre nom dans la France entière, ainsi qu’à l’étranger, afin de faire participer tout le monde à la fête.”

Et c’est tout ce qu’on souhaite à Nemesis H.P : pouvoir arpenter les routes de France et d’Europe (pour commencer) très bientôt pour faire retentir les 10 titres de Lion dans un gros paquet de salles de concert. On sera là pour remuer les cheveux et renverser quelques bières !

Line-up
Yannis Geenens : Chant, Guitare
Liam Geenens : Guitare Lead
Axel Meuriche : Basse (session)
Lucas Richard : Batterie (session)

 

Pour suivre Nemesis H.P : 
Facebook : https://www.facebook.com/Nemesis-HP-103562977895513/
Instagram : https://www.instagram.com/nemesis_hp/
YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCSGYy2jnfn3lfU7_f6JOuGw/featured
Bandcamp : https://nemesishpband.bandcamp.com/album/lion