Avant de partir pour une tournée aux Etats Unis en mai prochain, Klone s’est échauffé sur deux dates en France dont une à la MJC de Sceaux le 18 mars dernier. Pour l’occasion, c’est Burnt Umber qui ouvrait la soirée.

Initialement prévu il y a un an, ce concert devait faire office de relase party pour le premier album de Burnt Umber. La pandémie faisant encore des siennes à l’aube du printemps 2021, l’événement avait été reporté en 2022. La sortie de l’album Petroleum avait, quant à elle, été maintenue, et tu peux d’ailleurs retrouver la chronique ici.

C’est donc Burnt Umber qui ouvre cette soirée rock/metal à la MJC de Sceaux. J’ai déjà vu ce groupe plusieurs fois en live et c’est toujours un réel plaisir de retrouver le quintet francilien qui propose un set rock tantôt dynamique tantôt planant avec quelques touches de metal. Peu de gens dans le public semblent connaître la formation mais tout le monde est rapidement convaincu par les cinq musiciens. En milieu de set, la ballade Drowning, sortie en clip l’année dernière, fait un carton avec ce refrain tellement ENORME mené divinement par la superbe voix d’Abby. Avec environ 40 minutes de concert, Burnt Umber a définitivement conquis l’audience.

Après une courte pause c’est la tête d’affiche qui investit la scène. Contrairement au reste du public, je ne connais que très peu Klone. Cela fait des années que j’en entends parler mais je ne m’étais jamais intéressée à ce groupe. Et c’était une erreur ! Une belle surprise pour moi ce soir-là, j’ai tout de suite été séduite par ce metal progressif ambiant. Et alors, qu’est ce que ça bouge sur scène ! A chaque pêche on se demande si les manches ne vont pas s’entrechoquer ! Pas d’accident visiblement ce soir-là mais on sent que que les cinq musiciens sont un peu à l’étroit.

Deux groupes « seulement » pour cette soirée, mais deux groupes de qualité qui se sont donnés à fond, ça valait clairement le déplacement ! Et forcément, j’ai ramené quelques photos …