La Firemaster Convention vue par Délia :

Tout a commencé par la news publiée par Vanessa sur notre page Facebook au sujet de la Firemaster Convention.

Intriguée, j’ai donc passé le week-end du 1er mai à profiter d’une convention sur le metal en direct de mon salon. Au départ, j’étais un peu réticente : « Est-ce que regarder des concerts en streaming ne risque pas de me déprimer ? Est-ce que ça va intensifier mon manque ? » Advienne que pourra, j’ai quand même décidé de lancer ce live stream. À ma grande surprise, ce week-end de convention m’a fait le plus grand bien et m’a permis de renouer avec ma passion l’espace de quelques jours.

Ce qui m’a plu, c’est qu’en plus des concerts, de nombreuses activités ont été proposées par les organisateurs de la Firemaster. Des clips, des reportages, des conférences, des interviews, des masterclass, des jeux et des concerts. De quoi prouver à tous ses détracteurs que le metal, c’est bien plus que de la musique : c’est une communauté forte de sa diversité.

Mon coup de cœur concernant les concerts: la prestation de Pogo Car Crash Control. Je me réjouis de revoir le quatuor dans de vraies conditions de live pour pouvoir enfin soigner ma « déprime hostile » (les connaisseurs auront la référence). Pour ce qui est des autres activités, j’ai vraiment adoré les conférences menées par Corentin Charbonnier.

En résumé, je ne peux que vous conseiller la Firemaster Convention et je tiens à remercier chaleureusement ses organisateurs pour nous avoir permis de revivre une ambiance de « festival » en direct de la maison. Je pense que beaucoup d’entre nous en avaient besoin et ils ont géré ça d’une main de maître.

Délia

La Firemaster Convention vue par Vanessa :

La Firemaster Convention a également attisé ma curiosité et j’ai suivi plusieurs interventions sur le weekend. L’événement a eu lieu à la Halle de Châteauroux, comme lors de l’édition 2020. Cette année, pandémie oblige, le public est resté à la maison et on pouvait suivre la convention gratuitement depuis les plateformes de streaming.

La diversité des contenus m’a fidélisée sur les trois jours et j’ai finalement passé plus de temps sur les conférences, reportages et témoignages que sur les concerts. Le second degré et la bonne humeur étaient au rendez-vous. Normal, c’est un événement “metal” !

J’ai beaucoup apprécié le mélange de contenus sérieux et de sujets plus légers comme la vidéo sur les pédales d’effets de Kermheat. Les reportages étaient concis et attrayants pour un large public, seules les masterclass guitare pouvaient cibler un public plus restreint. 

Un beau travail a été fait sur la décoration des lieux, notamment sur la scène où l’on retrouvait l’énorme sculpture “mascotte” de cette convention réalisée par Loic Le Goff. Un détail important qui a permis de nous immerger encore un peu plus dans l’ambiance sombre et horrifique de l’événement.

Le groupe de heavy doom metal Moonskin profitait de l’événement pour diffuser son tout dernier clip intitulé Suffer. Une bonne surprise pour moi qui découvrait le groupe à cette occasion.

On souhaite beaucoup de succès pour les prochaines éditions de la Firemaster Convention. Si vous l’avez manquée, sachez que chaque mardi à 18h à partir de ce 11 mai un concert sera rediffusé, un bon moyen d’avoir un petit aperçu de l’événement. Ça commence fort pour le premier soir avec Pogo Car Crash Control. Et si on en croit Délia, ça valait le coup d’œil !

Vanessa

Retrouvez toutes les infos sur la page Facebook de la Firemaster Convention et sur leur site internet.