Direction le Luxembourg cette fois (contrée fort fort lointaine pour la petite Belge francophone que je suis). Les fans de death des environs se sont donnés rendez-vous le samedi 29 février au Rock Box, lieu emblématique de la région proposant des soirées musicales diversifiées.

Une fois l’entrée (qui ressemble à celle d’une boîte de nuit) passée, une fois le petit escalier en bois grimpé et une fois le tampon d’accueil apposé sur ma main, je me retrouve dans une magnifique petite salle, à mi-chemin entre un grenier et un saloon. Comme d’ordinaire, tout le monde est accoudé au bar et tout le monde semble se connaître. L’ambiance est excellente.

Les presque deux heures de trajet me font arriver en retard et je rate malheureusement trois quarts du concert de Theophagist.

Kraton commence, proposant un death féroce et maîtrisé. Le groupe offre un set précis, à l’atmosphère planante et parfois pesante (le groupe dit vouloir inviter les spectateurs à une réflexion sur la condition humaine). Clin d’œil à la batteuse, dont l’énergie dégouline de ses cymbales ! Kraton signe définitivement ma découverte de cette soirée.

Le Headbanger Tour offre une affiche death à réveiller les morts
Véronique derrière la batterie
Le Headbanger Tour offre une affiche death à réveiller les morts

C’est au tour d’Infected de grimper sur scène. J’ai toujours eu tendance à dire que les groupes qui avaient seulement l’air d’une bande de copains d’école n’iraient pas loin. Mais dans le cas d’Infected, on fait face à une bande de potes composée de musiciens doués ! Si chez certains groupes on cherche la cohésion, l’amusement et parfois même, un sourire, avec Infected, on est inondés de fraternité et de joie. On peut se dire que le chanteur manque parfois un peu de sérieux, mais est-ce vraiment un problème ?

Le groupe, composé de musiciens ayant d’autres projets (Coalition, Ardenne Heavy, …) propose un mélange intéressant de thrash / death / groove, qui fonctionne très bien et m’a beaucoup plu. Au public aussi, au vu des acclamations.

Le Headbanger Tour offre une affiche death à réveiller les morts
Le Headbanger Tour offre une affiche death à réveiller les morts

Retour oblige, je n’aurai pas l’occasion de revoir Desdemonia, que j’avais découvert aux Metaldays 2019 et qui m’avait laissé une impression géniale.

Le Headbanger Tour propose donc une affiche d’extrême qualité, dans un endroit bien choisi !

Valentine Cordier