Le 13 avril dernier, devait avoir lieu le premier concert de la tournée européenne de Cellar Darling en compagnie du groupe Turilli / Lione Rhapsody. Pandémie oblige, toutes les dates sont annulées un mois plus tôt. Mais le trio ne se laisse pas abattre, tout de suite, ils proposent un live streaming pour compenser au mieux. La date annoncée est le dimanche 5 avril. Entre temps, les mesures de quarantaine prennent plus d’ampleur et il devient rapidement impossible de maintenir cette date. À force de propositions, Cellar Darling lance alors sa Lockdown Content Campaign.

La "Lockdown Content Campaign"

Il s’agit alors de faire patienter le public jusqu’au moment où le live streaming pourra avoir lieu, de rester proche des fans, de montrer qu’ils sont bien là, et qu’ils ont la niac. Et pour ce faire, le groupe va proposer pas moins d’une dizaine de vidéos durant tout le mois d’avril. La campagne débute le 5 avril par un live chat avec Anna Murphy, Ivo Henzi et Merlin Sutter, le groupe répond aux diverses questions des fans. Parmi les vidéos suivantes, on retrouve notamment des playthroughs, des versions acoustiques de « Under The Oak Tree » et « Death », des vidéos « A day in the lockdown of … » avec Ivo Henzi et Merlin Sutter, ou encore une version voix/vielle à roue du titre « The Spell » par Anna Murphy.

La nouvelle date annoncée pour le live streaming est le 3 mai, et cette fois, elle est maintenue. Il est proposé un système de « Pay As You Want » pour soutenir le groupe, mais la vidéo est également accessible gratuitement. À noter que si on contribue à hauteur de 15€, nous recevons une carte postale dédicacée.

Le Live-Streaming

Dimanche 3 Mai, aux alentours de 20h20, nous retrouvons le groupe au Soundfarm Studio, en Suisse, dans une ambiance chaleureuse. Un post Facebook annonce quelques minutes avant « Nous avons branché environ cent câbles, quatre caméras, vingt-quatre canaux audio et connecté le tout sur Internet. Mais rien n’a été pré-enregistré et tout sera en direct ! ».

Le concert commence presque tout de suite après le lancement du streaming avec le titre « Pain ». Une caméra est braquée sur Anna Murphy qui jongle entre la vielle à roue, la flûte et le clavier en plus du chant, une autre caméra sur la batterie de Merlin Sutter, une troisième sur le duo guitare/basse Ivo Henzi et Nicolas Winter (bassiste de session du groupe), et une dernière fait un plan large du studio. Le son est très agréable avec beaucoup de reverb notamment sur la batterie, tous les instruments sont distincts, on assiste à un vrai live de qualité. Les titres s’enchaînent : « Death » (avec son magnifique solo de flûte), « Love », « The Spell ». L’absence d’applaudissements et de jeux de lumière entre les chansons surprend un peu au début, mais l’enchaînement se fait rapidement. Anna Murphy prend la parole après ce quatrième titre. On la sent stressée, et c’est d’ailleurs ce qu’elle explique durant son intervention : ils sont nerveux et elle a perdu sa voix pendant les balances.

C’est ensuite les titres « Insomnia » et « Freeze » qui sont joués. Puis, une nouvelle intervention où le groupe lit quelques commentaires sur le chat YouTube pour avoir le ressenti du public : « Parle plus ! », ce à quoi la chanteuse répond « Mon cerveau est en train de fondre ! ». Ah ah !

Le titre « Black Moon » prend la suite, puis « Hullaballoo », « Starcrucher », « Fire Wind And Earth » et « Six Days ». Avant le dernier titre, Anna annonce : « C’est le moment de la question : est-ce que vous en voulez encore ? ». Le groupe nous offre alors un « Avalanche » magistral pour clôturer le concert qui aura duré un peu plus d’une heure, le tout sans incident technique. Environ 30 minutes après le début du live nous étions 1500 connectés. Ce live streaming est, selon moi, une belle réussite. Les quatre musiciens se sont donnés à fond et sont restés souriants et enthousiastes du début à la fin, ce qui a largement permis de combler les caméras et lumières fixes.

Le direct se termine sur une dernière intervention d’Anna qui remercie assez longuement le public qui a regardé le live et ceux qui ont contribué pour permettre au groupe de « survivre » pendant cette période de crise. Elle est ensuite prise d’un fou-rire lorsqu’elle ajoute : « Je ne sais pas si nous le ferons à nouveau, peut-être pas, nous devons réfléchir à ce qu’il vient de se passer », ce qui laisse à penser que cette expérience a été une véritable aventure pour eux. Quelques minutes avant, elle avait déjà laissé échapper un : « C’est incroyable ! ».

Pour ceux qui ont raté le live, il est toujours disponible sur la chaîne YouTube de Cellar Darling (lien ci-dessous), ainsi que toutes les vidéos de la Lockdown Content Campaign.

Cellar Darling en campagne puis en live !

Crédit photo : Urs Gantner